Basalte

Le basalte est une roche magmatique volcanique issue d’une lave refroidie rapidement et caractérisée par sa composition minéralogique: plagioclases (50 %), de pyroxènes (25 à 40 %), d’olivine (10 à 25 %), et de 2 à 3 % de magnétite. Sur Terre, elle a une origine volcanique et est un des constituants principaux de la croûte océanique. Sur la Lune, elle constitue la surface des mers lunaires. Ce serait un constituant important des croûtes de Mars1, Vénus2 et Mercure3.

Le mot basalte est emprunté au latin basaltes, lui-même probablement dérivé d’un terme éthiopien signifiant « roche noire ».

Le basalte est une roche mélanocrate à holomélanocrate (sombre à très sombre) à structure microlithique, qui est issue de la fusion partielle du manteau terrestre de composition péridotitique (lherzolite).

Les plus grands épanchements basaltiques connus sont les trapps de Sibérie en Russie, les trapps du Deccan en Inde, le plateau de la Columbia aux États-Unis ou encore les laves triasiques nord-américaines. La structure basaltique la plus célèbre est sans doute la chaussée des Géants en Irlande, où l’on peut admirer des orgues basaltiques (formations en forme de colonnes, généralement de coupe hexagonale). En France, ils se rencontrent principalement dans le Massif central. Les régions sombres de la Lune (les « mers ») sont formées de basaltes4.

Le basalte est une roche basique. Les roches plutoniques de même composition minéralogique sont les gabbros.