Granite

Le granite est une roche plutonique magmatique à texture grenue, caractérisée par sa constitution en minéraux: quartz, des micas (biotite ou muscovite), des feldspaths potassiques (orthoses) et des plagioclases. Le granite et ses roches associées forment l’essentiel de la croûte continentale de la planète1. C’est un matériau résistant très utilisé en construction, dallage, décoration, sculpture, sous l’appellation granit.

Le granite est le résultat du refroidissement lent, en profondeur, de grandes masses de magma intrusif qui formeront le plus souvent des plutons, ces derniers affleurant actuellement, en surface grâce au jeu de l’érosion qui a décapé les roches sus-jacentes. Ces magmas acides (c’est-à-dire relativement riches en silice) sont essentiellement le résultat de la fusion partielle de la croûte terrestre continentale. Certains granites (plagiogranites) rencontrés en petits plutons dans la croûte océanique sont, quant à eux, le résultat de la différenciation ultime de magmas basiques. Ses minéraux constitutifs sont principalement du quartz, des micas (biotite ou muscovite), des feldspaths potassiques (orthoses) et des plagioclases. Ils peuvent contenir également de la hornblende, de la magnétite, du grenat, du zircon et de l’apatite. En tout, on dénombre aujourd’hui plus de 500 couleurs de granites différentes[réf. nécessaire].

Les roches volcaniques correspondantes sont les rhyolites.

La composition chimique moyenne du granite est : 74,5 % de SiO2, 14 % de Al2O3, 9,5 % de (Na2O, K2O), 2 % d’oxydes (Fe, Mn, Mg, Ca).

Le granite est une roche acide et dense (densité moyenne : 2,7) 2.

Les plus gros monolithes granitiques du monde se trouvent dans le parc de Yosemite, en Californie.

Le terme granite peut être pris dans le sens plus large des granitoïdes.